Un étudiant transgenre à l’école s’était heurté à une multitude de difficultés avec le personnel scolaire à propos, notamment, de ses relations, de l’utilisation des installations sanitaires et des excursions scolaires. Ces situations lui avaient causé énormément de stress et de difficultés pendant toutes ses études secondaires.

Le Centre a négocié une entente entre l’étudiant et le district scolaire de Toronto. Celui-ci a accepté de mettre au point tout un éventail de politiques sur les mesures d’adaptation relatives aux jeunes transgenres, y compris des politiques détaillées sur les sujets suivants : accès sélectif, dossiers d’élèves, sorties scolaires et installations sanitaires. On devait aussi procéder à une formation poussée du personnel, afin d’identifier et de combattre la transphobie (crainte à l’égard des personnes qui ont changé de sexe) dans chacune des écoles.

Directives sur les mesures d’adaptation à l’égard des étudiants transgenres et genre non conforme :

  • droit au respect de la vie privée : divulgation sur une base « d’accès sélectif »; on demandera aux étudiants de quelle façon ils désirent être désignés lorsque l’école communique avec leurs parents ou leur tuteur;
  • droit d’utiliser le nom/genre désigné en classe, sur les listes de présence et lors des activités;
  • droit de modifier le Dossier scolaire de l’Ontario (DSO) de l’étudiant après réception des documents juridiques relatifs au changement de genre;
  • droit de participer aux activités et sorties scolaires selon le genre choisi (peut exiger des accommodements sur le plan des locaux de vestiaire, par exemple).